13Avr/23

Niger: Lutte contre le fléau du trafic de drogue et de la corruption pour un avenir plus sûr !

Le Niger est un pays de transit pour la drogue, principalement l’héroïne et la cocaïne, qui sont acheminées depuis l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe et le Moyen-Orient. Les trafiquants de drogue profitent de la faible capacité de l’État à contrôler ses frontières et de la corruption dans la société y compris chez les agents de sécurité pour acheminer leur marchandise. En effet, un autre aspect important à prendre en compte lorsqu’on parle de la lutte contre le trafic de drogue au Niger est la question de la responsabilité. Malheureusement, dans de nombreux cas, seuls les petits acteurs du trafic de drogue, les « mules », sont arrêtés et traduits en justice, tandis que les véritables trafiquants restent impunis et continuent leurs activités criminelles.

Continue reading
12Avr/23

La diplomatie Nigérienne à l’heure des choix stratégiques : comment améliorer l’efficacité de la politique étrangère et l’image du pays?

La profession de diplomate au Niger est souvent perçue comme un domaine de la politique étrangère où les compétences politiques, la loyauté et les relations personnelles sont plus importantes que les compétences techniques. Cela a conduit à une situation où les nominations diplomatiques sont souvent basées sur des considérations politiques plutôt que sur les compétences techniques, ce qui peut être préjudiciable à l’efficacité de la représentation diplomatique. Les diplomates doivent être des professionnels qualifiés et expérimentés pour être en mesure de comprendre les nuances complexes des relations internationales et pour représenter leur pays de manière compétente et efficace. De plus, la nature des relations internationales est en constante évolution. Les défis mondiaux tels que le terrorisme, le changement climatique et les conflits régionaux nécessitent une expertise technique et spécialisée pour être résolus efficacement. Les diplomates doivent être en mesure de comprendre les implications techniques et scientifiques de ces défis mondiaux pour pouvoir négocier des solutions efficaces et durables.

Continue reading
10Avr/23

Niger : la petite embellie à 2 chiffres ne sonne pas le glas de la pauvreté

Lors d’une session du Conseil des ministres, fin mars, le Gouvernement a annoncé que le Niger a enregistré une croissance économique de 11, 5%, un taux à deux chiffres qui est synonyme, selon la rhétorique officielle d’embellie économique. Seulement, faut-il ne pas se méprendre, surtout dans le cadre d’une économie, grandement, inégalitaire, et qui peine depuis plusieurs années à doper le taux d’emplois, et conséquemment à réduire le niveau de chômage dans un pays, où la corruption et les dénis de droits sur des contrats publics revendiquent de beaux restes.

Continue reading
10Avr/23

🚨 Appel au Don pour une Ambulance maternité RESOF Banifandou Niger 🚑

SANS AMBULANCE, PAS D’ACCOUCHEMENT car PAS D’EVACUATION POSSIBLE en cas de complications ! . Nous savons qu’il n’est pas nécessaire de vous envoyer de superbes brochures pour susciter votre générosité

Vous pouviez faire vos dons via ce lien en cliquant ici. 100% secure plateforme

Vous avez été très nombreux à contribuer à la cagnotte de l’année passée qui a permis la mobilisation de 2 000 euros, actuellement dans le compte bloqué de l’association RESOF. Nous espérons cette année pouvoir mobiliser beaucoup plus pour concrétiser l’acquisition d’une ambulance pour la maternité.

Continue reading
08Avr/23

La politisation excessive de l’administration au Niger : un cancer qui ronge l’efficacité de l’État.

Depuis l’avènement de la démocratie mais particulièrement ces dernières années , le Niger a connu une politisation excessive de son administration, ce qui a des effets néfastes sur la productivité et l’efficacité du gouvernement.

Les postes de haut niveau au sein de l’administration sont maintenant occupés par des personnes qui ont été nommées pour des raisons politiques plutôt que pour leur compétence et leur expérience. Cela a conduit à une baisse de la qualité des services publics et des retards dans la mise en œuvre des projets gouvernementaux. La politisation de l’administration a des conséquences désastreuses sur la productivité et l’efficacité au Niger. En effet, l’infiltration politique dans les institutions publiques est devenue un mode de fonctionnement courant dans le pays, avec des effets néfastes sur les services publics et le bien-être des citoyens.

Continue reading
07Avr/23

Niger : Le clair-obscur entoure les marchés publics …

A moins d’une modification en catimini des textes sur la transparence des marchés publics, le Conseil des ministres poursuit, au fil de ses sessions, la violation de la loi, en privant les citoyens d’informations précises sur les contrats publics. Depuis mars 2023, le Gouvernement ne communique plus avec précisions sur les attributaires et les montants des marchés publics accordés en Conseil des ministres. Au mépris de la loi sur la transparence dans la passation des marchés publics, adoptée quelques semaines plus tôt (en janvier 2023), laquelle impose à tout membre du Gouvernement de fournir en Conseil des Ministres, avant l’examen des dossiers, une documentation complète et détaillée relative aux marchés publics soumis à une communication. Celle-ci, qui devrait intervenir avant l’approbation du marché, est faite à titre d’information et porte sur :

Continue reading
07Avr/23
Justice_Niger

Affaire de détournement au ministère de la défense du Niger: Plusieurs questions subsistent…

 Comme si c’était l’hydre, l’affaire de détournements au ministère de la Défense du Niger, revendique de scabreux restes. Elle ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de salives, à travers l’actualité sur la guerre contre le terrorisme et les débats sur la bonne gouvernance.  Les sommes détournées par des « seigneurs du faux », tapis à la fois dans l’establishment politico-militaire et affairiste, ont mis en exergue une sulfureuse « ingénierie » de contrefaçon de documents administratifs avec à la clé un nébuleux système de fraudes ayant porté sur les transactions liées à l’achat de matériels militaires et de provisions diverses pour soutenir l’effort de guerre.

Continue reading
06Avr/23
CNESS

Le CNESS du Niger aux abois !

Le Centre national d’études stratégiques et sécurité (CNESS), crée en 2016, a suscité beaucoup d’espoir pour le développement de la stratégie de sécurité, l’étude des crises, des conflits et des guerres ainsi que le renforcement des capacités stratégiques de l’Etat. Rattaché au cabinet du Président de la République, le CNESS devait aussi contribuer à l’élargissement des plateformes d’échanges d’idées en vue de soutenir l’efficacité et la responsabilité de l’Etat dans sa politique nationale de sécurité

Qu’est devenu ce centre ?

Le CNESS du Niger est devenu, de l’avis de plusieurs citoyens, y compris des spécialistes, moribond, inefficace et même inutile, alors même qu’elle est une excellente initiative portée par Monsieur Mohamed Bazoum, alors qu’il était ministre des affaires étrangères. Nous nous souvenons que le CNESS du Niger a inspiré le Mali et le Burkina Faso qui ont tous ce genre de structure qui fonctionne très bien d’ailleurs. Chez nous, ce centre languit actuellement, devenant la propriété privée (La chose) d’un officier de l’armée cité dans les affaires les plus scabreuses comme MNDGate. Monsieur le Président Mohamed Bazoum, Ne laisser pas se ternir votre image et la gouvernance du Niger en vous accommodant d’officiers  peu recommandable dans une position stratégique comme Directeur général  du CNESS !!!

Continue reading